• Contact
  • Log in

Tourisme, passeport pour le développement ou pour l’exclusion ?

Vendue comme moteur de développement économique, puis comme instrument de préservation de l’environnement et de réduction de la pauvreté, la « touristification » des pays du Sud, y compris dans ses formes « écologiquement et socialement responsables », favorise en réalité la « gentrification » des lieux mis sur le marché du dépaysement et au-delà, contribue à l’appropriation privative, à l’exclusion sociale et à la hausse des inégalités.

La domination touristique

This article was published in our quarterly publication Alternatives Sud

More