• Contact
  • Connexion

Les migrations boliviennes et la mondialisation

Pratiques ancestrales, modes de vie et stratégies de survie, types particulier d’occupation de l’espace répondant à une certaine conception du monde, voire même élément constitutif d’un véritable « habitus » de mobilité, les migrations internationales ont toujours fait partie de la culture et de l’histoire des populations boliviennes. Avec elles, se sont développées des formes spécifiques d’organisation sociale assurant la reproduction et la survie des communautés locales. Mais, avec le processus de mondialisation, ces formes d’organisations et de style de vie sont aujourd’hui en train de se disloquer. En cause, les pressions toujours plus grandes que la mondialisation fait peser sur ces populations, les obligeant à se déplacer toujours plus loin et plus longtemps, souvent de manière définitive ; ce qui se traduit par la perte des liens avec la communauté originelle et, partant, par l’accroissement de leur vulnérabilité et la réduction de l’espace des « possibles » qui se présentent à elles. L’histoire des migrations boliviennes, d’abord vers l’Argentine - pays de destination longtemps privilégié - et aujourd’hui bien au delà, permet de rendre compte de ce processus.

Genèse et enjeux des migrations internationales

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir