• Contact
  • Connexion

Le Honduras un an après le coup d’Etat : crise de légitimité ou de gouvernabilité ?

Dans la foulée du coup d’Etat de juin 2009 qui avait renversé le gouvernement élu du Honduras, les autorités putschistes et ensuite le nouveau président hondurien issu d’un scrutin illégitime ont reçu l’appui des Etats-Unis... qui avaient pourtant condamné le coup d’Etat. Comment comprendre cette stratégie apparemment contradictoire d’une puissance toujours dominante dans la région ? Au-delà, quel modèle de développement l’injonction à une « gouvernance démocratique » induit-il dans les petits pays dépendants du Sud, et en particulier au Honduras ? Quel est le rôle de la communauté internationale à l’égard des mouvements sociaux du Sud qui se mobilisent contre les injustices et la pauvreté dans leur propre pays ?

Télécharger Le Honduras un an après le coup d’Etat : crise de légitimité ou de gouvernabilité ? KB PDF - 432.5 ko

Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.